Méthode

Il a presque emporté son secret dans la tombe !

Je ne peux pas dire que mon père a eu beaucoup de chance dans ses entreprises pour faire connaître sa méthode.
Son erreur a été de jouer la carte d'essayer d'en tirer de l'argent, cela aurait pû fonctionner s'il avait maîtrisé la technologie de l'informatique. Hélas, il en avait une maîtrise comparable à celle d'un conducteur voiture qui n'a jamais mis ses mains dans le cambouis de la programmation.
Il était dépendant d'un tiers, ce fut d'abord moi dans le cadre d'une Maîtrise en informatique et éducation. Puis, je fis ma vie.

Mon père devait compter sur des programmeurs et il n'en a connu qu'un seul le temps d'un travail de fin d'étude, un dénommé Raphael L qui avait réalisé un excellent programme mais selon moi avec des faiblesses structurelles évidentes qui bloqueraient les mises à jour et l'évolution de l'écriture.
Et surtout , aucune trace des lignes de programmation pour une réécriture en cas de changement de langage. J'avais mis mon père en garde mais en vain. Ce qui devait arrivé, arriva, quelques années plus tard, les ordinateurs ne supportaient plus le programme conçu et son programmeur était perdu de vue.

Mon père avait verrouillé ses programmes avec un système de clefs matérielles et n'avait pas gardé la version non compilée ni la moindre ligne de programme. Cela faisait pitié, je l'ai vu se mettre à tésoriser les vieux PC pour prolonger la vie de son projet tant que faire se pourrait.
Hélas, il fallait utiliser des disquettes pour sauver les données, jusqu'au jour où, elles disparurent et ses ordinateurs tombèrent en panne les uns après les autres sans trouver réparateur.
C'était fini.
Je l'ai vu alors se lancer dans une dernière tentative que je qualifierai de son testament. Il mis tous ses textes au format papier !  Seul support pour lequel il trouverait encore de l'aide pour dactylographier les textes, il les recopia aussi soigneusement à la main avec son écriture calibrée ainsi immortalisée.
Tous ces documents sont dans les fichiers à télécharger qui figurent sur ce site.
La toute dernière tentative dont j'ai été témoin a été de contacter un chercheur à l'université de Louvain la Neuve qui avait mis au point un logiciel assez proche et même mieux que ce que mon père avait pensé. L'idée aurait été que les textes et mots que mon père avait rassemblé soient utilisés sur ce programme. Hélas, la malchance s'acharna, le chercheur en question abandonnait la recherche et le brevet de son programme au profit d'une carrière dans le privé, laissant son oeuvre au service dans lequel il travaillait. évidemment, le programme en question n'était pas exploitable par ceux qui lui succèderaient et c'est ainsi que pris fin un rêve, le rêve de la vie de mon père.
Pourtant ...
J'ai été mêlé à la première écriture de son programme VBR puisque j'en ai été le programmeur pour réalisé un mémoire d'une spécialisation en informatique et éducation.
Je pourrais donc expliquer les grandes lignes de ce qu'il faudrait faire, même si on est loin des principes de l'intelligence artificielle tel que le programmeur de Louvain l'avait conçu.
Les idées de mon père, les principes, je les connais. Je ne les maîtrise pas comme lui mais je peux les mettre à disposition de ceux ou celles qui veulent les utiliser. C'est ce que je vais tenter de faire dans les lignes qui suivront. 

Une bouteille à la mer !

J'espère que cette bouteille à la mer de l'internet trouvera un preneur qui pourra sauver son oeuvre et surtout en faire quelque chose de bien comme elle aurait mérité de l'être.
Je ne sais pas si les textes réalisés par mon père passeront à la postérité, le style peut sembler vieillot, désuet mais les idées sont toujours d'actualité, je vais vous les exposer.

Made with Pingendo Free  Pingendo logo